Jump to content

Entre le Savoir et le Culte: Activisme et mouvements religieux dans les universités du Sahel

Leonardo A. Villalón & Mamadou Bodian (Éds)

Entre le Savoir et le Culte: Activisme et mouvements religieux dans les universités du Sahel

Préface par Benjamin Soares

Entre le Savoir et le Culte présente des études et documents originaux qui mettent à jour l’évolution de l’islam et du christianisme parmi les étudiants d’universités des pays du Sahel. Il révèle les fissures et les conflits entre les groupes, et analyse leurs modes oraux, écrits et vestimentaires d’affichage et de performance. Cet ouvrage apporte ainsi un puissant éclairage sur l’emprise du religieux sur l’élite en formation, et examine les deux interrogations qui alimentent l’activisme religieux universitaire : la signification de la revendication d’une identité musulmane ou chrétienne, et comment celle-ci façonne la modernité des deux religions et vice-versa. A lire pour comprendre le dynamisme des terribles crises qui amènent la région sahélienne à se tourner sur elle-même.

– Mamadou Diouf, Leitner Family Professor of African Studies, Columbia University, États-Unis.

Quelquefois négligées ou mal comprises par les analystes étrangers, les universités sahéliennes sont le théâtre de débats profonds sur l’identité nationale, et d’importantes négociations autour de la religiosité et de l’ethnicité. Cette collection rassemble les travaux d’éminents spécialistes dans ce domaine, et propose une perspective riche et comparative de leur travail collectif, ancrée dans leur recherche sur le terrain. L’ouvrage sera indispensable à tous les chercheurs, analystes, et décideurs politiques qui travaillent sur le Sahel. Ces chapitres contribueront beaucoup à la compréhension des expériences et priorités d’une génération d’activistes et de leaders qui marqueront la région dans les années à venir.

– Alex Thurston, Assistant Professor of Political Science, University of Cincinnati, États-Unis.

Les universités constituent un terrain particulièrement important d’observation du dynamisme religieux qui caractérise les pays du Sahel contemporain. Les mouvements d'étudiants inspirés par la religion, en grande partie—mais pas exclusivement—musulmans, sont désormais des éléments centraux de la vie étudiante dans la sous-région. Dans de nombreux cas, ils ont éclipsé ce qui restait des anciens mouvements de gauche qui marquèrent les premières décennies après les indépendances, ainsi que des mouvements corporatistes plus récents, représentés par des syndicats d’étudiants. L’éclosion étonnante des organisations religieuses dans les universités est maintenant largement reconnue comme un phénomène social important marquant le Sahel, et toute l'Afrique d'ailleurs. Comme se lamentait un professeur dans un pays de la sous-région : « Nos universités sont devenues des lieux de prière plus que des lieux d’apprentissage !»

Ces dernières années, les groupes d’obédiences religieuses ont non seulement augmenté en nombre sur les campus universitaires des pays sahéliens, mais ils ont simultanément assumé des rôles sociaux et politiques plus actifs et plus affirmés. Il existe cependant d'importantes variations selon les contextes nationaux, avec des implications potentiellement importantes. Bien qu'ils soient omniprésents dans la région, les groupes religieux estudiantins sont également très diversifiés en termes d'idéologie et d'orientation. En fait, ils sont souvent en confrontation les uns avec les autres. Les conflits, et même la violence, entre groupes d'étudiants représentant différentes tendances religieuses sont devenus une caractéristique notable des universités dans certains cas. Il est important de noter que si la grande majorité des groupes et des organisations religieuses estudiantines se concentrent sur des questions sociales et des activités religieuses, des signes inquiétants semblent indiquer que les organisations étudiantes pourraient alimenter certains des groupes religieux des plus radicalisés du Sahel. À bien des égards, les groupes religieux d’étudiants représentent un microcosme de la diversification religieuse qui se produit plus largement dans les sociétés sahéliennes.

Cet ouvrage examine de manière comparée ce phénomène important dans six pays sahéliens : le Sénégal, la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad. S'appuyant sur d'importantes recherches de terrain et une vaste expérience, les spécialistes de chaque pays décrivent et analysent la manière dont les contextes politiques nationaux et les facteurs sociologiques clés ont façonné les modèles spécifiques d'activisme religieux des étudiants sur les campus universitaires. Dans son ensemble, le livre souligne à la fois les points communs et les différences importantes dans la manière dont les facteurs religieux façonnent l’enseignement supérieur et, par extension, la future élite du Sahel.

Author Details

Leonardo A. Villalón est professeur de politique africaine et Doyen du Centre international de l’Université de Floride aux États-Unis, où il coordonne également le Sahel Research Group. Il a publié de nombreux ouvrages sur l’islam et les dynamiques sociopolitiques au Sahel. Il a publié de nombreux ouvrages sur l’islam et les dynamiques sociopolitiques au Sahel, et il est l’éditeur du prochain Oxford Handbook of the African Sahel.

Mamadou Bodian est titulaire d’un PhD de l’Université de Floride, États-Unis. Ses recherches portent sur la sécurité, les systèmes électoraux, ainsi que sur la religion et la réforme de l’éducation dans les pays francophones du Sahel. Il est actuellement chercheur pour le programme Sahel/Afrique de l’Ouest du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) en Suède.

Contributeurs

Mamadou Ballo, Mamadou Bodian, Mamadou Lamine Dembélé, Ladiba Gondeu, Koudbi Désiré Kaboré, Abakar Walar Modou, Elemine Ould Mohamed Baba Moustapha, Benjamin Soares, Magloire Somé, Abdoulaye Sounaye, Leonardo A. Villalón.

9782359260908 PB

9782359260915 E

234 mm x 156 mm, 224pp, 2020

Price: $35 • £30 • €35 • CFA15000

Order Information

Last edited: 06 07 2020